Histoire de l'il

 

L'il était en trompe. L'il pétait dans la bombe

et regardait l'il du cyclone dans la trombe.

Karman Polyphème Polysème

L'il était dans la pompe. L'il de fer (blanc),

câlin cahot, cagua dans le cageot (fol) ; à l'il et

au toit sur no more hero, chie ma tombe dans

l'il du père gris.
Car l'homme du cycle pompe à volé feint de voir la

poutre sur la paille du cachot dans le ftus du cyclope

enfumé. Karman aspire les fétus de paille dans la trombe

des châsses d'ô.
Ma chère ô, t'as de belles châsses, sais-tu.

Mon cher Polyphème, t'as l'oeil, sais-tu.

Mon cher Karman, fais-toi un raccord.
Mon cher Caïn, tu marches noir en équilibre sur la paille.

Ton il coule dans la boîte, dans la trombe, à faire

la bombe. Glacé dans le miroir de l'il.

You lisse son monocle, rit jaune à (H)iris homa en robe grillée.

L'il était dans le pied.

Le pied était dans la tombe.

Le pieu tétait dans l'il.

Bataille. Samba. L'oeil. Me too ! Mis tout. M'itou. Mythe où ?

Caïn se rince l'il dans le sang de la belle ô.

ô culaire

ô vide : hard aimé.

ô catarrhe hymne à la belle.

ô

ô ô

((ô ô))